Thomas Chatterton

Publié le par Coralie Berhault

Thomas Chatterton est un poète anglais, né à Bristol le 20 novembre 1752, et mort le 24 août 1770 à Londres. A l'âge de 11 ans il compose des satires, puis à 16 ans il écrit des textes dans un style antique, et c'est à cette époque qu'il envoit ses vers à Horace Walpole qui, d'abord admiratif, les lui renvoit dédaigneusement dés qu'il apprend le jeune âge de leur auteur. Mais Thomas Chatterton, passionné de mansucrits médiévaux depuis l'enfance, est surtout connu pour une suite de poèmes qu'il a écrite sur un parchemin sous le nom de Thomas Rowley, personnage de moine du XVè siècle, et qu'il a fait passé pour des manuscrits médiévaux. Le poète fu alors accusé d'être un faussaire par des contemporains influents comme Horace Walpole.
Thomas Chatterton quitta son travail de fonctionnaire de bureau, décidant de se battre pour gagner sa vie en tant que poète, et au mois de juin 1770, il emménage dans une mansarde au 39 de la rue Brooke à Londres. C'est au mois d'août, crevant de faim et ne trouvant aucun moyen de survivre dans une société bourgeoise qui aime l'argent et qui méprise les artistes, son protecteur venant de mourir, qu'il s'empoisonne à l'arsenic. Son suicide, à l'âge de seulement 17 ans, le rend célèbre. Thomas Chatterton devient, pour les romantiques, le symbole du poète dont le génie n'est pas reconnu, du poète maudit, et de nombreux poètes s'inspireront de son histoire : Alfred de Vigny avec sa pièce Chatterton et Stello, Keats avec Endymion, Coleridge, Leoncavallo avec un opéra, mais aussi Serge Gainsbourg avec sa chanson Chatterton, André Chénier et le poète Gilbert...
Après sa mort, on s'intéressa à ses oeuvres qui furent recueillies, et même traduites en 1840 par Javelin Pagnon. Thomas Chatterton est aujourd'hui reconnu comme un poète de talent.

*

V
oici maintenant un magnifique tableau du peintre britannique Henry Wallis, intitulé
La Mort de Chatterton, 1856.

 
 

Commenter cet article