Ma participation au jeu d'Enriqueta : De l'Ombre ou de la Lumière.

Publié le par Coralie Berhault


Animater

Au fond de tes yeux clairs
 l'ombre d'une pensée 
se délite en sueurs froides 
empêchant le feu d'avancer
 sur ton visage solaire
 épuisé de colères
 épuisant de chimères 
informes
 et sur le chemin où tu passes
 en n'attendant personne
 que l'enfant d'évidence
 tu abandonnes tes pensées
 quand elles suffoquent tes rêves
 censurent pour toi l'oxygène
 et la chaleur vivace
 avant la pluie nécrotique
 tu cryogénises la plaie
 qui sourit à l'espoir vaincu
 pour te souvenir encore
 après avoir vécu
 que la chair n'est plus
 qu'un moyen atomique 
de se nuire 
une circonstance du désir
 et de l'oubli 
qui se gausse déjà
 de tant de courage et de force
 et dans les vasques immondes
 où le sang brûle 
toujours
tu entends l'univers 
chanter comme on hurle
 dans son outre-tombe stellaire où 
de l'Ombre à la Lumière 
tu cherches en vain un peu d'Amour...

Coralie Berhault

 

Publié dans Mes mots

Commenter cet article

Enriqueta 15/09/2009 12:56

Triste mais talentueux et bien rythmé. Bravo!

15/09/2009 14:57


Merci !