"Ma Rimbaldie" de Coralie Berhault à Arthur Rimbaud

Publié le par Coralie Berhault

Ma Rimbaldie

A tes tempêtes rouges
de poussière et de sable
aux vies que tu accouches
aux spasmes indomptables
à ta vérité blanche
aux visions qui te créent
à toutes tes revanches
prises sur l’Eternité
à ton génie sauvage
et tes folles grimaces
aux barreaux de tes cages
aux rêves que tu embrasses
au sang chaud de tes larmes
qui coule sur tes mutismes
à chacune de tes armes
à chacun de tes crimes
à tes silences crachés
tes injures et tes ciels
à ta jambe coupée
à tes danses éternelles
de clocher en bûcher
à ton rire à ton zèle
à tes amours sacrées
au poids de tes deux ailes
à l’ombre de tes vers
à toutes tes gangrènes
au froid de tes enfers
tes jouissances et tes peines
je dédie ces saignements
ces battements de mon cœur
en hommage au voyant
qui sublima mes heures
à ses fièvres souveraines
et ses plaies enivrantes
qui creusent ses poèmes
de libertés vivantes
à toi dont l’étoile solaire
enfanta la beauté
et l’insolente lumière
de ton talent sacré
toi mon frère d’azur blême
Jean-Nicolas-Arthur
depuis ma nuit de bohême
de tout le sang de mes blessures
mystérieusement
comme un parent
je t’aime.

Coralie Berhault à Arthur Rimbaud.

* 

Publié dans Mes mots

Commenter cet article

jakline 09/12/2009 23:13


Bel hommage au poète , tout à fait dans le ton.