Haïkus de Natsume Sôseki

Publié le par Coralie Berhault

Il existe aux éditions Picquier en poche un petit livre de haïkus de Natsume Sôseki, tout à fait délicieux et intéressant, avec une préface riche en informations et en clefs de lecture de Akiyama Yutaka...

Natsume Sôseki, qui est né à Tokyo le 9 février 1867 et mort également à Tokyo le 9 décembre 1916. est un romancier, novelliste et haïjin japonais, réprésentatif du passage du Japon vers la modernité, et qui a marqué l'ère Meiji...


Haikus-Natsume-Soseki.jpg


Quatrième de couverture
:

"Si Sôseki le romancier est de longue date traduit et commenté chez nous, une part plus secrète et à la fois plus familière de son oeuvre nous est encore inconnue. Sôseki a écrit plus de 2500 haïkus, de sa jeunesse aux dernières années de sa vie : moments de grâce, libérés de l'étouffante pression de la vie réelle, où l'esprit fait halte au seuil d'un poème, dans une intense plénitude.
"Affranchis de la question de leur qualité littéraire, ils ont à mes yeux une valeur inestimable, puisqu'ils sont pour moi le souvenir de la paix de mon coeur... Simplement, je serais heureux si les sentiments qui m'habitaient alors et me faisaient vivre résonnaient, avec le moins de décalage possible, dans le coeur du lecteur."

Ce livre propose un choix de 135 haïkus, illustrés de peintures et calligraphies de l'auteur, précédés d'une préface par l'éditeur de ses Oeuvres Complètes au Japon."


Voici quelques haïkus extraits de ce livre :

Remplissez son cercueil
De tous les chrysanthèmes du monde
Autant que la terre en peut fleurir

Traversant le ciel nocturne
Une oie sauvage s'est posée
Sur la lune

Je l'ai mis en terre
Là où le vent d'automne
N'atteindra pas son oreille

La nature du Bouddha m'est apparue
Tout entière contenue
Dans une campanule blanche

Vent d'hiver
Qui précipite dans la mer
Le soleil couchant

Lumière éteinte
Du ciel limpide une étoile se détache
Et entre par la fenêtre


*


Publié dans Livres

Commenter cet article