"Pygmalion" de Georg Bernard Shaw

Publié le par Coralie Berhault

Pygmalion
de Georg Bernard Shaw
 
Que savez-vous de Georg Bernard Shaw ?... 
C'est une des raisons pour lesquels j'aime aller au théâtre : découvrir un auteur, une compagnie, un univers... Savourer pour une heure ou plus l'esprit et le talent d'autrui... Etre, pour un instant, l'hôte...
Ainsi, hier soir, le 16 octobre 2007, je pousse la porte du Petit Vélo, toute pleine de ma curiosité et, ce faisant, je vais à la rencontre de Georg Bernard Shaw... Georg Bernard Shaw fut critique musical et dramatique, essayiste, scénariste et auteur de pièces de théâtre au début du XXè siècle. Il était également irlandais, végétarien, marxiste, provocateur, anticonformiste et pacifiste... Bref, voici quelques adjectifs capables de séduire et de donner une idée du contenu de l'oeuvre...
Ce soir, c'est « Pygmalion », une pièce publiée en 1912, mise en scène par Christine Berg, que la compagnie Ici et Maintenant Théâtre a choisi de nous présenter. Il s'agit d'une satire délicieusement virulente de la bourgeoisie londonienne... Higgins, professeur de phonétique, décide de transformer Liza Doolitle, une marchande de fleurs aux manières et au langage peu châtiés en « duchesse », avec l'aide de son nouvel ami le colonel Pickering. Après six mois de travail, la mission est réussie, oui mais... Liza, qui était en position de faiblesse, prend finalement le pouvoir face à Higgins, qui lui est resté le vieux garçon désabusé qu'il était : tandis qu'elle n'a plus besoin de lui, voilà qu'il ne peut plus se passer d'elle !... 
Ici, Pygmalion ne peut s'unir à Galatée, car Galatée, une fois « transformée », s'émancipe et devient une femme libre, qui se suffit à elle-même et qui, par conséquent, n'a besoin de personne, et surtout pas de Pygmalion... Ainsi, la question maintes fois posée dans la pièce au sujet de Liza, « Qu'est-ce qu'elle va devenir ? », s'applique finalement et contre toute attente beaucoup plus évidemment à Higgins...
Cette pièce, admirablement servie par le jeu des acteurs, par la mise en scène originale ainsi que par le travail des techniciens, est en fait un manifeste, une réflexion savoureuse sur le langage et la culture des différentes classes sociales, et sur la façon dont il est possible de tout bouleverser... 
Pour ce qui est du propos, ce qui était d'actualité en 1912 l'est tout autant en 2007...

Commenter cet article